* Anywhere else but here 
2011, exposition collective, Atelier 340, Bruxelles


Le jury de fin d’année est l’occasion de présenter des travaux, qui ont pour base commune et qui suivent des processus de réflexions identiques : l’erreur cartographique. Ce qui produit, au final, des différences pour des similitudes. Des cartes renversées, décalées, pliées, des photographies de rénovation de murs altérés, un livre traitant du rapport au sol du Couvent de la Tourette de Le Corbusier.

La production des oeuvres et la mise en espace rendent des pièces uniques, mais reproductibles à l’infini. En déambulant, la pre?sentation des cartes peut fonctionner en tant que « salle des cartes », lieu où vous pouvez les consulter.

Par ailleurs, ce travail s’inscrit dans un temps donné, et tente d’ouvrir un sujet de discussion dans le domaine de la cartographie et du monde actuel en ge?ne?ral. Profitant des paradoxes contemporains, c’est aussi une vision alternative de la ville, en tant que source d’inspiration, une base de travail, repris a? la manie?re des architectes Herzog & De Meuron ou l’artiste Luc Deleu. L’interpénétration qui peut naître de la planification urbaine, l’architecture, l’art et la cartographie sont autant de nœuds que cette exposition cherche à remettre en question.