Bande magnétique 
2006, installations in situ, dimensions variable


Les sardines de l’espace, un collectif pluridisciplinaire et transversal (arts visuels, illustration, photographie, architecture ou sculpture), qui évolue entre 2005 et 2007. Le projet s’articule autour d’interventions, de performances utilisant comme matière première la bande magnétique. Ce médium, à identité forte sert à perturber le quotidien des visiteurs afin de leur proposer un point de vue différent que celui qui s’adonne à l’oubli, tellement sa banalité est forte.

Chaque lieu, avec une identité et une configuration propre nous pousse à agir, s’accrocher et intervenir de manière in situ, apportant ainsi une cohérence au propos et à l’acte.